Navigation – Plan du site

Présentation

Sciences de la société vise à promouvoir une recherche pluridisciplinaire maîtrisée dans le champ des sciences humaines et sociales : son objectif est d'aborder les phénomènes sociaux contemporains dans leurs multiples dimensions (sociologique, politique, économique, communicationnelle, gestionnaire...) et de valoriser la réflexion sur l’articulation entre les différents domaines de l’activité humaine. La revue propose ainsi dans des numéros thématiques, la confrontation d’approches disciplinaires ou transversales, théoriques ou appliquées.

Dernier numéro en ligne
92 | 2014
L’entretien, l’expérience et la pratique

La créativité méthodologique en communication
Sous la direction de Joëlle Le Marec, Pierre Molinier et Mélanie Le Forestier

La pratique de l’enquête reste difficile à partager, mais ce partage fait partie des aspects les plus stimulants du débat scientifique. Objet de multiples exposés et présentations garantissant que le travail a été fait, l’enquête est prise dans une forte tension entre le recours à des techniques – apprises, transmises, reproduites ou déléguées – et l’engagement singulier du chercheur qui réagit,invente, s’ajuste, à partir d’une culture et des expériences qui lui sont propres.

Dans cette livraison de Sciences de la Société, les contributeurs partagent des réflexions relatives aux conditions contemporaines de la recherche et à la place qu’y occupe le terrain. L’enquête y apparaît comme une pratique cognitive, scientifique, mais également comme une forme de communication sociale spécialisée pré-structurée par l’adhésion collective, culturelle, politique, à la production d’un « savoir ensemble ». La confiance ressentie sur le terrain, l’attention, ne sont guère réductibles à des conditions permettant d’optimiser le recueil de matériaux au service d’une science administrée comme un processus de fabrication de produits : ces états font directement écho au lien que l’on peut établir entre enquête, démocratie et public. Car, en enquêtant, le chercheur ne peut oublier qu’il ne fait qu’exercer une liberté qui est celle de n’importe quel citoyen, au sens où Dewey définit la condition citoyenne par la liberté pleine et entière d’enquêter.

  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Revues.org